logocoupe.gif (4238 octets)

Sortie Touraine / Sologne

des 7 et 8 avril 2001

 

Parcours dans la Vallée des Rois et en Sologne
en compagnie d'un autre club de passionnés:
le Club SM CITROËN-MASERATI
de La Chapelle sur Erdre (Loire Atlantique).

 

Après avoir fait bonne route (météo finalement favorable et circulation fluide), nos équipages retrouvent, à l'heure dite, nos amis du Club SM CITROËN-MASERATI au restaurant troglodyte de "La Calonière", à Mosnes, près d'Amboise, en bordure de Loire. Devant l'établissement, une quinzaine de SM et une DS occupent le terrain. Accueil des plus chaleureux et allocution de bienvenue du Président, Yves BOUYER.

A table, dans un cadre qui n'est pas banal, les conversations sont animées et des liens se nouent.
Après la photo rituelle, c'est le départ en convoi vers le musée MATRA de Romorantin-Lantenay. Partout où elles passent, les SM font toujours grosse impression !
Installé dans les anciennes usines Beaulieu (caméra super 8), l'espace automobile MATRA est un modèle du genre par la richesse de sa collection, la présentation des pièces... et le fond sonore (enregistrements des rugissements des moteurs MATRA et notamment du V 12, en fait, une musique!).

Le directeur du musée, M. TAVERNIER, rappelle qu'afin de promouvoir le nom et l'image de MATRA,
qui appartient au groupe LAGARDERE (Défense, Espace, Communications, Automobile), la firme a arrêté, dans les années soixante, la stratégie suivante :
-La F 3, pour apprendre (MS 1 et MS 6, avec coque acier, sur lesquelles se sont illustrés BELTOISE,
SERVOZ-GAVIN et PESCAROLO),
-La F 2, pour s'aguerrir (MS 5, MS 6 et MS 7, avec coque en aluminium, sur lesquelles Jacky ICKX,
Jean-Pierre BELTOISE et SERVOZ-GAVIN ont remporté de nombreuses victoires, entre 1966 et 1969,
Trophée d'Europe trois années consécutives...).
-La F 1, pour s'imposer (MS 11, MS 120, MS 120 D équipées de V 12 MATRA et MS 80 équipée du
V 8 Ford Corsworth, avec notamment Jean-Pierre BELTOISE, Jacky STEWART et Chris AMON).

En 1969, l'accent est mis sur le sport prototype et notamment sur l'épreuve des 24 heures du Mans au retentissement mondial (participation de la MS 630 équipée du V 12 MATRA et d'une carrosserie en polyester avec PESCAROLO, de la MS 650 (qui, par ailleurs, a remporté le tour de France auto en 1970 et 1971) avec BELTOISE, TODT et DEPAILLER, de la MS 670 qui gagnera trois années consécutives, en 1972 (PESCAROLO - Graham HILL), en 1973 et en 1974 (PESCAROLO et LAROUSSE).
Cette épopée est celle de toute une équipe derrière Gérard DUCAROUGE, Bernard BOYER, Georges
MARTIN et Jean-François ROBIN.

En 1974, la MS 680 B est le dernier prototype à courir au Mans, avec Jean-Pierre BERTOISE et Jean-
Pierre JARRIER, MATRA se retirant de la compétition après avoir atteint ses objectifs.

Puis la firme passe aux applications des enseignements de la compétition aux voitures de série avec
- La MS 530 (1967) avec moteur central et carrosserie en matériaux composites sur structure métallique, "La voiture des copains",
- La Bagheera (3 places de front),
- La Murena,
- La Rancho, première voiture "verte" et "ancêtre" de l'Espace,
- Enfin, l'Espace (1984), révolution dans le monde automobile, produite en partenariat avec Renault.
Nous terminons par les prototypes d'études qui illustrent la créativité et l'esprit d'innovation de MATRA
Automobiles qui est toujours vivace :
- La Bagheera U 8 (1974), 2 moteurs SIMCA en "U",
- La M 580 (1975), petite voiture urbaine à trois places,
- La M 15 (1977), berline luxueuse et sportive, traction avant,
- P 28 : Auto moto Solex (1979, petit véhicule à armature tubulaire et à moteur de 125 cm3),
- Le P 18 (1981), adapté du van américain,
- Le P 19 (1981), monocorps urbain,
- Le P 31 (1981), voiture économique (3,2 l aux 100 km),
- Le P 41 (1991), véhicule urbain haut de gamme,
- Le P 43 (1992), traction avant de style rétro, doté d'un moteur turbo,
- La Zoom (1992), voiture pliable pouvant se garer perpendiculairement au trottoir,
- Le P 48 (1990), monocorps à moteur électrique (150 km/h et 80 km d'autonomie),
- Le P 55, véhicule sécuritaire à anneau central,
- La M 25 (1989), prototype de carbone (100 km heure en 5 secondes),
- La P 29, voiture de salon (structure en nid d'abeilles, aide à la conduite grâce à un radar et à un système de navigation),
- L'Espace spider SBARRO, conçu par l'école ESPERA,
- Enfin, l'Espace F 1 (1994) : V 8 R S 5 Renault de 800 ch en position centrale, 200 km heure en 6 secondes, vitesse de pointe 300 km/h.

Pour terminer, M. TAVERNIER rappelle le rôle prépondérant qu'a joué MATRA Autos dans l'économie
de la Sologne, avec la production, à Romorantin, de l'Espace jusqu'en 2002 où Renault la produira dans ses usines. Mais elle sera, alors, remplacée par l'AVANTIME et la M 72 (moto des copains).
Après cette visite passionnante sur les automobiles MATRA, direction Saint-Aignan sur Cher, calme cité médiévale qui commença à se développer vers l'an 1000 et où nous passerons la nuit (magnifique collégiale classée monument historique, château de la famille La Roche Aymon qui l'habite, bords du Cher). Etape de charme au Grand Hôtel où l'accueil est assuré à l'évidence par la maîtresse de maison, attentive et très diligente. Bonne chère, chambres douillettes et SM à l'abri. Bref, une excellente maison où il est agréable de s'arrêter.

Après une bonne nuit, départ, le dimanche 8, vers le château du Clos Lucé, à Amboise, où, invité par François Ier, le génial Léonard de Vinci passa les trois dernières années de sa vie. C'est un rendez-vous avec le sculpteur, le peintre, l'architecte, le penseur et aussi l'ingénieur, à travers une collection d'environ quarante machines qui avaient quatre siècles d'avance lorsqu'elles furent conçues !
Sur place, nous trouvons, comme prévu, deux nouveaux équipages de l'Euro SM Club: Pierre DESCLOITRES et le "Local" Roger BAIGE, accompagnés de leurs épouses. Excellent déjeuner au restaurant La Treille à Saint-Martin le Beau, à l'issue duquel le président Yves BOUYER fait part de sa satisfaction sur le déroulement de cette escapade conjointe qui devrait être suivie d'autres. La sortie terminée, la "dispersion" est assez longue à se faire car les conversations entre équipages se poursuivent.

Merci pour cette sortie "à la volée" avec nos Amis du Club SM CITROËN-MASERATI et à bientôt.

 

Philippe PARACLET

 

Félicitations sincères et méritées à l’organisateur,

M. Thierry PLAGENET, pour ce très bon souvenir

et à bientôt lors de prochaines sorties

afin de fêter encore et encore la SM !

01b.jpg (59137 octets)

02b.jpg (62200 octets)

03b.jpg (57722 octets)
04b.jpg (56017 octets)

05b.jpg (53500 octets)

06b.jpg (54334 octets)