Manoir de l'Automobile de
LOHEAC

Facile a dire: loin, froid, vent, pluie, sphères a revoir, mais aussi lève-vitres et pneumatiques... Mais musée paraît-il extraordinaire, brocante de pièces détachées (en SM c'est toujours important !), collection de miniatures et démonstration de Formule 1 !  Il manquerait bien quelques CITROËN dans l'inventaire… Pas de doute, l'intérêt méritait l'effort. Sphères neuves donc, hydro-rinçage par la même occasion (voir article en cours), le plein de super (tant qu'il y en a !), deux pneus neufs (Michelin comme il se doit !).

Bref, dès le départ (vers quatre heures du "mat" quand même), c'est l'essuie glace et le lève vitre qui refusent d'obtempérer dès les premières sollicitations.

La Bretagne sans lève glace passe encore mais sans essuie glace, fallait vraiment en vouloir surtout que je n'ai fait que 7 kms et que Pierrefitte (Seine St Denis) était à peine annoncée à l'horizon !

On continue tout de même ... Autoroute du Sud direction Bordeaux, Laval, Le Mans: tout semble aller très bien. Les chaînes ronronnent, le plein fait de la veille, les pneus gonflés et heureusement Rain'X sur le pare brise facilitant la visibilité: tout baigne surtout dans le coffre, la fuite du haillon de coffre n'étant toujours pas réparée...

A ce sujet presque tout possesseur de SM se plaint de cette fuite dans le coffre par temps de pluie cette bizarrerie est-elle spécifique à la SM (livrée de série d'après Eric Chandonnay !).

Arrivée au péage de Rennes, contorsions de rigueur pour s'extirper de la voiture et de cette ceinture de «sécurité» vrillée comme un spaghetti trop cuit: 134 F, merci Madame qui garda la bouche ouverte encore un bon moment. Il faut dire que la mascotte de l'Euro SM Club bariolée de tous ces drapeaux garde toujours son petit effet aux péages des autoroutes ou des pompes à essence !

Sortie Rennes direction Redon, angoisse, aucune info sur la direction de Lohéac même pas sur ma carte Michelin que l'on m'a offerte lors de la sortie de la XSARA. Continuant sur Redon pour voir ... petit coup de klaxon en passant devant les imposantes usines CITROEN de Rennes La Janais; il faudra bien que l'on vienne les visiter un jour celles là aussi !  Enfin à 6 kms premier panneau Lohéac, ville endormie sous une moitié de brume/pluie ou l'inverse, enfin juste avant les grosses gouttes de la demi-heure suivante. L'ami Damien avec sa SM, la seule déjà arrivée, pique un gros somme. J'appris plus tard qu'il ne me précédait que d'une demi-heure sur l'autoroute, chantant à tue-tête pour contrecarrer une somnolence passagère. Avais-je fait pareil ?  A savoir !  Toujours est-il que dans bon nombre de nos voitures on branche rarement l'auto-radio certainement pour mieux écouter la mélodie du moteur !  Mais de mauvaises langues diront que c'est surtout le bruit de la chaîne primaire qui souvent retient l'attention des conducteurs ! (A confirmer ?)

Le rendez-vous de 8h30 devant l'accueil fût en partie respecté, c'est à noter. Une douzaine de voitures pour ce samedi et davantage pour le dimanche. Pour l'instant c'est sous une forte averse que le convoi se dirige vers l'entrée du Manoir.

Réception des plus sympathique, on se sent en famille entre passionnés: organisation Kway et bottes de caoutchouc. C'est d'ailleurs a ce moment là, tout en alignant l'avant de l'Euro SM parmi toutes les autres déjà enlisées dans la boue que je me suis inquiété de mes petites «boots» en chevreau (boots : Petites chaussures montantes permettant de conduire, dans les années 70, les véhicules sculptés par le vent !). L'inquiétude fût confirmé lorsque je dû sortir dudit véhicule lors de mon premier contact avec la terre (la boue !) Bretonne. Deux jours dans ces conditions, le chevreau rendra l'âme, c'est sûr !  La prochaine sortie en Bretagne c'est chez "pataugas" que l'on se fera sponsoriser !  Bref moitié enlisée de l'avant, la SM n'avait pas démérité, si ce n'est ce petit caprice de l'essuie glace, nous étions tous là, prêts.

La brocante d'abord: les affaires n'attendent pas. Les amis du monde de la pièce détachée et de la brocante auto sont déjà installés, difficile pour certains car la pluie persiste. Patrick de Broc'Auto attend encore un peu de soleil pour "déballer". Il changera d'avis un peu plus tard et ses amis habitués de ce genre de grande kermesse automobile hésiterons aussi longtemps «débâche... débâche» pas ! ! Certains stands ne pourront même pas être atteints par d'éventuels acheteurs: le lit de boue étant vraiment trop profond, ça râle un peu du fond de la tranchée !

Un tableau de bord Jaeger GS pour Vincent, une méhari Mont Blanc pour Pierre, troisième café pour Jean, bon çà démarre doucement et patauge "grave". Seul au loin sur le lac deux véhicules amphibies semble comme deux gros canards prendre plaisir à toute cette eau ! Accord commun: direction le musée, à l'abri et voir si cette réputation n'est pas surfaite !

Ah que non, «pas pareil», classieux, riche et de bon goût et jusque dans les moindres détails. Ce musée s'annonçant comme étonnant à hauteur et même au-dessus de tout ce que l'on nous avait prédit. Collection de Maserati, de Ferrari, de Formule 1, de saynettes reconstituées avec une collection de véhicules hippomobiles !  Toute la journée ne fut pas assez longue pour tout voir et tout apprécier. Des CITROËN bien sûr: GS Break, Ami 6, 5 HP, Traction 15/6 et même une SM, classée dans une magnifique collection d'italiennes: BORA, INDY, MERAK, etc, etc… Fabuleux !

 Gardons-en pour demain !  Repas du soir: retour sur Rennes et choucroute au poisson, hôtel sans reproche et SM à l'abri. Bref, demain dimanche retour à Lohéac pour la deuxième mi-temps et la démonstration de «Formule 1». Jean-Pierre Beltoise et sa fabuleuse MATRA 12 cylindres (d'un miaulement d'échappement à nul autre pareil ! !). Jean Luc Pailler plusieurs fois champion d'Europe sur BX et XANTIA se fit ce jour là plaisir en pilotant une «Williams F1» (à moteur Renault, passons pour cette fois !).

En fait ce jour ensoleillé (Si ! Si !) fêtait les «50 ans de la F1»: fabuleux spectacle plein les yeux et les oreilles. De plus, les membres de l'Euro SM avaient l'autorisation de rester dans les «paddocks» de préparation des véhicules ! ?  Cela nous permit de faire un bon nombre de photos insolites et rares de collectionneurs de SM la tête dans les "barquettes F1" (à la recherche de la chaîne primaire ? ?).

 

Mémorables Souvenirs. Merci à notre Organisateur Jean-Pierre LAJOURNADE et toute l'équipe du «Manoir de LOHEAC» pour le travail qu'ils ont produit lors de ces deux jours de manifestations.

 

 

Et si l'année prochaine on remettait ça ?

Parole, j'en connais beaucoup qui seraient partants !

Mais avec des essuies glaces parfaits...

 

 

Pierre PHILIPPS

D'autres images...