logocoupe.gif (4238 octets)

Plus de cent DS et ID (dont six cabriolets) venues de toute la France et de l’étranger, six SM, deux CX, se sont retrouvées le 14 juillet en milieu de journée sur le parking de la salle municipale de la Papinière à Sucé sur Erdre, charmante bourgade située au nord de Nantes.

Propriétaires, connaisseurs, admirateurs pensifs devant tant de pièces de notre patrimoine sympathisent immédiatement.

Vient ensuite l’accueil des participants par les organisateurs au cours duquel nos équipages apportent le salut amical de l’Euro SM Club. Après remise des documents, de la plaque rallye, des billets et bracelets pour les visites, ravissante promenade sur l’Erdre en bateau électrique puis l’après midi défilé des voitures dans les rues du bourg. Le soir repas animé et chaleureux, puis bal populaire et feux d’artifice. Cette sortie commence vraiment très bien !

Le dimanche 15 fut consacré à la visite d’Escal’Atlantic (découverte du site portuaire de Saint Nazaire) avec déjeuner sur place, retour à Sucé sur Erdre en fin d’après midi, et repas de gala en soirée. Journée marquante de cette concentration !

C'est donc après avoir traversé la Loire par le bac du Pellerin en début de matinée, que nous gagnons Paimboeuf puis St Nazaire où le Tour de France à la voile fait escale.

I - Nous visiterons successivement:

Le musée spectacle des paquebots où sont reconstitués la passerelle du commandant, le bar, la salle à manger, le salon de musique, le salon du barbier, la salle des machines, la cale etc…

Les ponts extérieurs desdits paquebots à partir desquels une animation vidéo sur écrans géants transforment les visiteurs en passagers. Impression saisissante de l’appareillage.

Le sous-marin Espadon premier submersible Français a avoir atteint les glaces du Pôle Nord et unique sous-marin à flot ouvert au public. Lancé en 1958 et faisant partie de la série Narval, Marsouin, Dauphin, Requin et Morse, il restera en service dans la Marine Nationale jusqu’en 1985, passera 2 561 jours en mer, 33 796 heures en plongée et fera environ 6 500 000 kms, sa mission étant la surveillance des zones océaniques, des lignes maritimes et l’entraînement au combat (interceptions de navires ennemis, débarquements de commandos).

Cette visite permet de se faire une idée de la vie des soixante cinq hommes d’équipage dans cet espace réduit. Une pensée va ainsi aux équipages de tous les sous-marins engloutis: celui de la Minerve… et du dernier en date le Koursk… (118 hommes).

Quelques chiffres concernant l’ESPADON : longueur 77,80 m, largeur 7m80, hauteur 12m, autonomie de 45 jours, armement : 20 torpilles, 2 moteurs électriques de 1 500 CV, rayon d’action 15 000 nautiques, vitesse maximale 16 nœuds en surface et 18 en plongée.

L’Ecomusée qui propose un véritable voyage dans l’histoire de St Nazaire et de magnifiques maquettes du « NORMANDIE », du « FRANCE » de « l’Ile de France » (le St Bernard des mers) et de nombreux autres navires qui y ont été construits, dont le cuirassé « JEAN BART » du nom de l’illustre corsaire du Roi Soleil natif de Dunkerque.

Ce bâtiment de ligne de 35 000 tonnes construit à St Nazaire et en cours d’achèvement en juin 1940, dû appareiller précipitamment sous le commandement du Capitaine de Vaisseau RONARC’H en juin 1940 pour ne pas tomber entre les mains des Allemands. Lancé avec une partie seulement de son armement et de ses machines, il s’échouera une première fois, avant de gagner la haute mer et Casablanca. Tout cela malgré les attaques aériennes, les mines flottantes, les submersibles ennemis et un ravitaillement en mazout par un navire ravitailleur au milieu de l’Atlantique (immobilisation de cinq heures !). Après achèvement, il restera en service dans la Marine Nationale avec son « Sister Ship » le « Richelieu » jusqu’en 1970. Trop vulnérables aux attaques aériennes, les cuirassés ont disparus des flottes modernes depuis plusieurs décennies.

L’évasion du « JEAN BART » constitue un des plus beaux faits d’armes de notre Marine !

Quelques chiffres concernant le « JEAN BART » :

35 000 tonnes, vitesse 33 nœuds, longueur 237m, largeur 36m.

Armement à l’avant : huit canons de 380 mm en 2 tourelles quadruples

               A l’arrière : neuf canons de 152 mm AA  en 3 tourelles triplés

Latéralement : 20 canons de 100 mm AA en 10 tourelles doubles

                      : 28 canons de 57 mm AA en 14 tourelles doubles.

 

II - Nous apercevrons ensuite les chantiers navals parmi les plus grands du monde où ont été construits le « NORMANDIE », le « FRANCE » etc… et plus récemment des paquebots de croisière de haute technologie (MISTRAL, SOVEREIGN OF THE SEAS, MILLENIUM, EUROPEEN VISION…). C’est là aussi que va débuter prochainement la construction du « QUEEN ELIZABETH II » . Impressionnantes structures de gigantesques paquebots en cours de finition.

Après cette journée bien remplie retour à Sucé sur Erdre et soirée de gala à la Papinière jusqu’à une heure avancée de la nuit dans une excellente ambiance avec notamment un remarquable animateur accordéoniste.

Le lendemain 16 juillet départ en groupe pour « Terre de Lait » à CAMPBON pour la visite d’une accueillante Fromagerie-Auberge. Enfin buffet de clôture au château de la Gronlaie à Blain, construit dans un noble domaine sur ordre du DUC de BRETAGNE.

Merci au Président Georges GAUBERT pour son invitation. Nos compliments pour l’intérêt de cette grandiose et magnifique sortie nationale et pour son organisation sans faille.

L’Euro SM Club aura plaisir à participer à nouveau à vos sorties si vous le souhaitez et sera également heureux de vous accueillir à l'occasion des nôtres.

 

Philippe PARACLET